Anatomie d’un article de blogue optimisé pour le SEO

Afin de déterminer le positionnement des divers contenus dans les résultats de recherche, les moteurs tels que Google ou Bing utilisent des robots virtuels (web crawlers) pour recueillir des informations données. Des algorithmes soupèsent ensuite la pertinence des pages et des sites Web à partir de celles-ci.

Le référencement naturel – le SEO (Search Engine Optimization) – inclut l’ensemble des procédés qui permettent de vous démarquer sur la Toile, dont une série de « règles » de rédaction Web. Découvrez comment écrire un article de blogue parfaitement optimisé.

Le nombre de mots

Il n’existe pas de consensus quant au nombre de mots idéal. Tapez la question dans un moteur de recherche, jetez un coup d’œil aux résultats et vous constaterez que la réponse varie d’un texte à l’autre. Cela dit, la plupart des études semblent indiquer que les articles longs sont 1) plus souvent partagés sur les réseaux sociaux et 2) favorisés par les algorithmes, ce qui signifie qu’ils disposent de meilleures chances d’obtenir un bon ranking.

Qu’est-ce qu’on entend par « long »? De façon générale et pour faire simple, disons : plus de 1000 mots. Cet article se conforme à cette suggestion : il en a 1414. À noter cependant, le total préconisé diffère selon les domaines. Ainsi, les contenus sur la mode peuvent être concis alors que ceux portant sur la technologie, la finance ou la santé, par exemple, doivent préférablement dépasser les 2000 mots. Pour en savoir davantage, rendez-vous sur le site de Neil Patel, expert du marketing en ligne.

Malgré cette recommandation, la majorité des textes sur le Web font en réalité entre 500 et 1000 mots. Toutefois, il vaut mieux éviter d’écrire moins de 500 mots. Démarquez-vous plutôt de vos rivaux avec des articles de blogue fouillés.

Les mots-clés

Il s’agit de l’aspect fondamental du référencement naturel : les mots-clés, qui résument le propos de votre page et correspondent aux termes recherchés par les internautes.

Résultats de recherche « article de blogue seo »

Les types de mots-clés

Il y a plusieurs catégories de mots-clés :

  • Principaux (ou prioritaires) : Un ou deux mots qui exposent le sujet du texte de manière très générale.
  • Secondaires (ou de corps) : Deux à trois mots qui précisent l’intention.
  • De longue traîne (long tail) : Phrases ou séries de mots encore plus explicites.
PrincipalSecondaireDe longue traîne
SEOarticle de blogue SEOcomment rédiger un article de blogue SEO

Il faut aller au-delà des mots-clés principaux, car ils sont trop communs. Ainsi, il est peu probable que je me classe avec « SEO » dans les moteurs de recherche, puisque tout le monde dans le domaine du marketing Web emploie ce terme.

Le référencement local

Pour ressortir du lot, pensez à optimiser votre référencement local, notamment en accolant à vos mots-clés la ville (ex. : Montréal, Québec) et/ou la région (ex. : Montérégie, Rive-Sud) que vous desservez. Par exemple, une agence de « marketing de contenu » aura de la difficulté à bien se positionner avec cette expression considérant l’énorme concurrence. Cependant, elle pourra peut-être le faire avec « marketing de contenu Saint-Jean-sur-Richelieu ».

Les outils

Il existe de nombreux outils pour déterminer la tendance, le volume de recherche, la compétition, le coût par clic (CPC), etc., d’un mot-clé. Le Keyword Planner de Google et l’option de Keyword Research de SEMrush sont parmi les plus connus. Pour des propositions en français, vous pouvez entre autres utiliser Answer The Public, Keyword Tool et Ubersuggest de Neil Patel.

Les métadonnées

Comme le suggère le préfixe « méta », les métadonnées sont les données qui décrivent les données. Elles sont essentielles, car les intelligences artificielles (IA) – contrairement à ce que laisse entendre leur nom – ne s’avèrent pas intelligentes au sens humain du terme. Vous devez signaler aux crawlers : cet élément est un sous-titre, ce texte parle de ceci ou cette image évoque telle chose.

Voici d’ailleurs un aperçu de l’architecture sous-jacente du paragraphe précédent :

<h2>Les métadonnées</h2>

<p class="has-text-align-justify">Comme le suggère le préfixe «&nbsp;méta&nbsp;»,
les <span style="text-decoration:underline;">métadonnées</span> sont <strong>
les données qui décrivent les données</strong>. Elles sont essentielles, car
les intelligences artificielles (IA) – contrairement à ce que laisse entendre
leur nom – ne s’avèrent pas intelligentes au sens humain du terme. Vous devez
signaler aux <em>crawlers</em>&nbsp;: cet élément est un sous-titre, ce texte
parle de ceci ou cette image évoque telle chose.</p>

Le titre

Le titre idéal transmet son message simplement et comprend un à trois mots-clés. Il fait de 50 à 60 caractères. Trop court, il ne dit rien; trop long, il n’apparaît pas au complet dans les moteurs de recherche. Quand vous tapez votre titre dans le champ approprié d’un CMS (Content Management System) comme WordPress, Squarespace, Wix, GoDaddy ou Blogger, votre phrase est identifiée en tant que tel grâce à des balises HTML (Hypertext Markup Language).

<title>Anatomie d’un article de blogue optimisé pour le SEO</title>
<h1>Anatomie d’un article de blogue optimisé pour le SEO</h1>

Les sous-titres

Portez une attention particulière à vos sous-titres. En plus d’être importants d’un point de vue SEO, ils structurent votre contenu et orientent les internautes dans leur lecture. Étant donné que plusieurs d’entre eux ne feront que survoler votre article de blogue pour une information précise, vous voulez leur faciliter la tâche.

Vous devez impérativement employer les header tags (H2, H3, H4, etc.). Si je laisse « Les métadonnées » en gras sans utiliser l’option de titrage, un individu saura qu’il s’agit d’un sous-titre grâce au contexte. Un robot, lui, l’évaluera comme tout autre élément accentué.

<h2>Les métadonnées</h2>
[…]
<h3>Le titre</h3>
[…]
<h3>Les sous-titres</h3>

La métadescription

La métadescription est le court texte qui s’affiche, entre autres, sous le titre dans les résultats de recherche. Elle ne doit pas faire plus de 155 caractères (espaces compris). Ce nombre dépassé, il est possible que la fin ne soit pas lisible dans les moteurs. Sinon, assurez-vous d’être clair et concis dans votre résumé et d’inclure un ou deux de vos mots-clés.

Découvrez quels sont les éléments essentiels d’un article de blogue optimisé pour le
référencement naturel (SEO).

L’attribut alt

L’attribut alt, aussi dit le texte alternatif (alt text), consiste en l’une des cases que vous pouvez remplir lorsque vous modifiez un fichier multimédia dans un CMS. Il sert à décrire ce que représente une photo en 10 mots ou moins. Par exemple, pour ce qui est de celle de la couverture : « Jetons de Scrabble épelant SEO ».

Jetons de Scrabble épelant SEO

Cette métadonnée est cruciale pour un site mobile-friendly. En effet, de nombreuses personnes bloquent le téléchargement des images sur leur cellulaire. L’alt text vient alors les remplacer et informer l’internaute de leur nature.

La mise en forme

Les éléments en gras, en italique ou soulignés possèdent plus de « poids » que le reste des caractères dans la balance des algorithmes. Usez-les judicieusement, sans toutefois en abuser.

Les liens

Beaucoup sous-estiment l’importance des liens. Pourtant, ils participent d’une stratégie globale visant à bonifier l’expérience utilisateur (UX : User Experience) et à accroître votre visibilité sur la Toile.

L’URL

L’URL (Uniform Resource Locator) est l’adresse Web de votre page, qui résume son contenu. Idéalement, elle comprend au moins un mot-clé, va droit au but et ne s’encombre pas de déterminants et de prépositions. J’adopte ces instructions en abrégeant mon titre : « article-blogue-seo ».

https://edenturbide.ca/2020/04/06/article-blogue-seo/

Le maillage interne

Les liens qui raccordent les différentes pages de votre site forment ce que l’on appelle le maillage interne. Ce dernier aide à définir la structure de votre espace numérique en plus de simplifier la navigation et d’inciter l’internaute à rester plus longtemps sur votre domaine. Il faut donc inclure dans vos articles de blogue des connexions vers vos autres contenus. Par ailleurs, le texte dans lequel vous insérez le lien doit être adapté par rapport à ce à quoi vous renvoyez.

Les liens sortants

Les liens sortants de qualité contribuent également à votre référencement naturel. Les algorithmes vous « récompensent » lorsque vous pointez vos visiteurs dans la direction de sites Web d’autorité qui détiennent un rang élevé dans les moteurs de recherche (ex. : gouvernement, organisations de professionnels). Pour ma part, je renvoie ici aux plateformes de Neil Patel, un spécialiste dans son secteur, ainsi que d’outils et de CMS reconnus.


Il ne suffit pas d’appliquer tous ces procédés SEO pour obtenir un article de blogue optimisé. Le texte lui-même doit avant tout être unique et écrit avec soin. C’est pourquoi il vaut mieux faire appel à un rédacteur tel que moi pour votre marketing de contenu. Contactez-moi pour améliorer votre référencement naturel!

Un avis sur “Anatomie d’un article de blogue optimisé pour le SEO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s